De Mendoza à San Rafael (21/11/11 – 23/11/11)

Nouvelles photos ajoutées dans l’album « argentine – partie 1 »

Nous nous sommes remis en route lundi 21 en direction de San Rafael. Certains conseillent de faire cette route en bus (car elle a peu d’intérêt) mais il était temps pour nous de refaire un peu de vélo! La sortie de Mendoza n’est pas des plus agréable dans le traffic et la pollution, au bout de 20km ça va mieux et on trouve même une piste cyclable agréable, séparée de la route, et nous pour la première fois nous roulons avec vue sur les Andes, on apprécie!

Piste cyclable de rêve

On devine les Andes

Par la suite nous roulons sur le bas-côté de la route 40 qui est en bon état sur la partie ou la route a été refaite puis à l’écart de la circulation, sur la route en construction parallèle à celle utilisée actuellement.

La "nouvelle" route 40

Pont en cours de construction (sur la partie en construction)

Mais les cours d'eau sont à sec... on descend et on remonte... en poussant quand c'est trop sablonneux

Après 81km nous arrivons à Tunuyan et décidons d’y camper… nous voyons un camping avec piscine… et nous réjouissons d’avance à l’idée d’y sauter! Nous camperons bien dans ce camping… mais ni les douches ni la piscine ne sont opérationnels à cette époque de l’année.

Le lendemain nous n’avançons guère et on décide de s’arrêter à Pareditas après seulement 48km car c’est le dernier village avant San Rafael qui se trouve à 110km de là. On y trouve un camping municipal gratuit et on va manger dans un petit commerce qui fait magasin, resto, cabines téléphoniques…

Un des nombreux petits sanctuaires à la difunta correa. Je vous renvoie à wikipédia pour les explications: Lien

Dans le camping on a l’occasion de discuter avec plusieurs argentins du coin, c’est sympa et intéressant. On apprend que le gros batiment au centre du camping est le centre sportif, beaucoup d’enfants y viennent, il y a un prof de sport toute l’après-midi, jusque 21H30 et c’est gratuit!

Plus tard le prof de sport vient nous voir, il effectue tout ses déplacements à vélo d’une école à l’autre et il aimerait se fabriquer un vélo coucher mais n’en a encore vu qu’en photo sur internet. Après nous avoir posé ses questions il nous dit très gentiment que si on a besoin de quoi que ce soit on peut venir le voir. Dans la soirée c’est le gardien qui vient nous voir. On discute avec lui du coin, des cultures, de la route qui nous attends… On apprends que pratiquement tout ce qui est cultivé ici est destiné à l’exportation car ça rapporte plus. On y cultive de l’ail, de l’origan, des pommes et du raison. Pour le moment c’est la saison de l’ail, on en voit passer des camions remplis, ça embaume quand ils nous dépassent!

Mercredi nous nous mettons en route en direction de San Rafael… nous sommes prévenus, pendant 110km ce sera le désert, passé un miniscule petit village à 10km, on ne verra que 2-3 maisons, à mi-chemin, où nous pensons demander pour planter la tente. Nous sommes à 1100m d’altitude et savons que nous devons monter jusqu’à 1400m avant de redescendre.

Nous nous levons à 5h30 et sommes prêts à partir peu après 7h… mais à peine sortis du camping je suis « à plat », notre première crevaison tombe au mauvais moment!

Nous avançons bien sur les 30 premiers km qui nous amènent presque à 1400m mais à partir de là on a un sacré vent dans le nez, on souffre un peu de la chaleur, ça monte et ça descend légèrement et les paysages sont d’une monotonie… on (surtout moi) a une baisse de régime.

Derrière nous, les Andes

Devant, le désert monotone

Après une petite pause pour reprendre des forces, ça va mieux. Quand on arrive au « village » de 2-3 maisons il n’y a personne, c’est complètement mort, il est 14h, on est à 55km de San Rafael et la route devrait descendre plus que monter… on décide de tenter d’y arriver le soir même.

C’est finalement vers 18h30, après 112km (et 9h30 passées sur le vélo), que nous arrivons à l’hôtel, crevés mais contents (et fière en ce qui me concerne, c’est la première fois que je fais autant de km en une journée… et ce n’était pas une étape facile de plat ou de descente).

Fatiguée mais contente!

Publicités

2 Responses to De Mendoza à San Rafael (21/11/11 – 23/11/11)

  1. gidebo dit :

    ah la première grosse étape de 112km, je vois que rémy t’a fait le coup à toi aussi 😀

    • Ange dit :

      Je ne sais pas qui était le plus motivé pour faire les 112km… j’espérais dès le début de l’étape qu’on y arriverait… pas trop d’endroits adéquats pour du camping sauvage dans le coin et quand on est arrivé au 2-3 maisons au milieu on était pas motivés pour essayer de camper là… et puis le restaurant à volonté mentionné dans le lonely planet faisait rêver nos estomacs de cyclistes affamés (finalement il n’était pas top… mais bon…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :