Malargüe – Bardas Blancas

Nous quittons Malargüe vers 8h30 car aujourd’hui on s’attend à faire une étape tranquille, soit jusqu’à Manqui Malal si le cadre nous plait beaucoup et qu’on veut passer du temps aux cascades, soit jusqu’à Bardas Blancas si on se sent d’y arriver. On commence donc l’étape détendus. La sortie de la petite ville est facile et tranquille, peu de monde circule sur cette route. Deux personnes nous préviennent que ça monte sur 30km jusqu’à Manqui Malal puis que ça redescend jusqu’à Bardas Blancas. Ca nous va bien, comme ça on n’aura plus qu’à descendre cette aprés midi 🙂

quelques kilomètres après Malargüe

La première partie de l’étape se déroule tranquillement, une longue et douce montée nous amène de 1400m à 1800m sur 37km. Là, nous arrivons à l’unique maison de l’étape, un refuge de montagne appelé Manqui Malal (sur la carte, nous pensions que c’était un petit village …). C’est l’occasion pour nous de faire le plein d’énergie en dégustant une bonne milanesa napolitana (sisi, c’est une spécialité argentine). Je suis surpris d’apprendre que les quelques personnes qui gèrent ce refuge vivent ici toute l’année, au milieu de nulle part, la maison la plus proche étant à une grosse trentaine de kilomètres ! Ils nous montrent pas mal de photos du coin aux diverses saisons, c’est sympa.

ça passe tout seul 🙂

On reprend la route vers 15h. Un des gérants du refuge nous dit que ça monte encore sur 4km puis que ça descend. Ce sera finalement 5km qui nous amèneront à 1989m d’altitude. Pfiou, vivement la descente, ça va faire du bien ! Et bien, que nenni ! La piste est en sale état, on roule souvent sur les freins, on s’ensable de temps en temps, on pousse, on doit laisser passer pick-up et camions quand la piste devient trop étroite, bref c’est la galère. On est un peu dégouté de ne pas pouvoir pleinement profiter de cette descente mais bon, il y’en aura d’autres. Et puis les paysages sont beaux 🙂

superbe montée après le refuge

Une petite pause dans la montée

Vers la fin de l’étape, on roule au milieu de la zone de travaux, là oú la piste est en meilleur état, et on avance mieux. Le retour au bitume est un vrai régal et on peut enfin rouler à 40km/h sur les quelques derniers kilomètres. On traverse le pont qui nous mène à Bardas Blancas et on s’installe dans le camping. Il est très rustique, c’est une vieille ferme pas très propre, mais nous nous en accomodons et apprécions la douche après la journée dans la poussière!

bientôt la descente !

dans la zone de travaux

Dans la journée j’ai récolté un peu de bois sec pour enfin utiliser le réchaud à bois. Il marche à merveille ! On cuisine des pates 4 fromages, qu’on accompagne avec du jambon de chèvre, des oeufs durs de la ferme et même de l’eau chaude pour le maté. On se couche assez tard, demain une belle étape nous attend probablement.

un vrai gamin avec le réchaud à bois 🙂

Publicités

2 Responses to Malargüe – Bardas Blancas

  1. Luc dit :

    J’adore les réchauds à bois 🙂

  2. Franck dit :

    Belle étape belle performance les vélos sont bien chargés… et sur le chantier et la piste j’imagine la galère…
    J’ai un Bushbuddy réchaud à bois et je ne m’en lasse pas .

    merci vos récits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :