Chos Malal – Las Lajas: rencontres et… désert encore et toujours (8-10 décembre)

Pour les photos même remarque que l’article précédent. Pour le style, c’est un peu « en vrac », pas chronologique. N’hésitez pas à nous le faire savoir si vous appréciez moins! (ou plus)

Le 8 décembre nous quittons Chos Malal avec pour objectif de parcourir les 160km qui nous séparent de Las Lajas en 2 jours. On se charge chacun de 12 litres d’eau et on part vers 7h30. A l’office du tourisme on nous a annoncé une montée avant un village puis tout plat… mais on commence à savoir que pour ce genre de renseignements nous ne pouvons nous fier qu’à des gens ayant fait la route à vélo! En effet, on montera 2 fois 300m, 1 fois 200m… et le reste du temps c’est bosselé, pas vu de plat!

A nouveau l’ombre fut quasiment inexistante durant tout le parcours. Le premier jour nous arrivons à nous mettre à l’abri durant les heures les plus chaudes sous un pont qui passe au dessus d’une rivière qui était à sec (comme toute celles que nous avons croisées durant ces 2 jours, exceptée celle qui baigne Las Lajas mais qui n’est accessible qu’à l’arrivée au village).

Il y a un seul petit village sur la route, nous l’avons passé le premier jour en fin de journée.

En bref nous en avons encore bavé à cause de la chaleur… et du vent de face sur les 25 derniers km, difficile de garder l’équilibre à 3km/h en côte et frustrant de ne parfois pouvoir dépasser les 15km/h en pédalant en légère descente. Nous avons hâte d’arriver dans la région des lacs, de trouver facilement de l’ombre et de l’eau… après toutes ces étapes dans une région désertique, nous n’en savourerons que mieux la suite!

Lors de notre arrêt sous le pont, nous avions laissé les vélos sur le côté de la route, juste après le pont, au moment où nous allions repartir (lassés d’être dévorés par des taons) on entend quelqu’un nous appeler… il s’agit de Matthias, un cyclotouriste argentin, il nous dit qu’il aimerait pédaler avec nous… on lui dit qu’on veut bien mais qu’on est très lents, il décide quand même de rouler avec nous… mais comme on s’en doutait, la route montant depuis le pont, il ne tient pas 200m à notre rythme. Nous le retrouvons le lendemain soir à l’entrée de Las Lajas, il est installé au camping et après avoir dévalisé un « kiosco » (petit magasin) pour étancher notre soif on va s’y installer nous aussi. On en profite pour faire plus ample connaissance. On espérait échanger nos coordonnées le lendemain matin car il nous avait annoncé vouloir partir tôt.. mais à 11h il n’est toujours pas levé lorsque nous partons faire un tour dans le village.

Peu avant notre arrivée à Las Lajas, alors que nous nous étions arrêtés pour souffler un peu, un 4*4 nous dépasse et s’arrête, son conducteur vient vers nous… et nous reconnaissons l’homme qui nous avait bien dépanné en nous donnant trois litres d’eau et deux pommes lorsque nous étions limite en eau entre Bardas Blancas et Barrancas! Cette fois on en profite pour échanger nos adresses emails et il nous propose de nous prendre en photos tout les deux pendant que nous roulons… et celà semble beaucoup l’amuser. On devrait donc avoir d’ici peu des photos de nous deux ensemble entrain de rouler.

Notre journée de repos à Las Lajas fut une vraie bonne journée de repos! La journée était plus fraiche, venteuse et la tente bien à l’ombre. En aérant nous avons pu faire une bonne grasse mat’ et j’ai pu dormir sous la tente une partie de l’après-midi dans un camping bien calme, que du bonheur après nos deux dernières journées de route dans des paysages désertiques par 35 degrés (voire plus, le 2ème jour il faisait déjà très chaud à 9h30).

Ce jour-là en début d’après-midi Julien, un cyclotouriste suisse est venu s’installée au camping… nous n’en avions encore croisé aucun avant Chos Malal… et là c’est le 4ème en quelques jours. Il parle français et est bien sympathique. Comme il va vers le nord et nous vers le sud, on en profite pour s’échanger des informations sur la route à venir. Pour ceux que ça intéresse son blog (en anglais) est ici: Blog de Julien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :