Premiers jours au Chili

18/01 Trevelin – « Nulle part » (14,6km)

19/01 « Nulle part » – 10km après Futaleufu (48,5km)

20/01 10km après Futaleufu – Puerto Ramirez (40km)

21/01 Puerto Ramirez – Villa Santa Lucia (30km)

22/01 Villa Santa Lucia – « Nulle part » (59km)

23/01 « Nulle part » – La Junta (14km)

Comme déjà dit dans l’article précédent nous avons quitté Trevelin le 18 au soir, afin d’aller dormir en camping sauvage, nettement plus reposant qu’un camping rempli d’Argentin faisant un asado (barbecue) jusqu’à des heures impossibles.

Le lendemain nous avons passé la frontière, les formalités sont relativement rapides… mais il faut faire la file. Au total il nous aura fallut 1h30 pour passer la douane Argentine, la douane Chilienne… et le contrôle sanitaire qui nous a confisqué de l’ail et le morceau de bambou utilisé pour remplacer l’arceau de la tente que nous avons perdu (et probablement que s’ils avaient fouillé plus minutieusement on nous aurait délesté de plus de choses).

Nous nous sommes arrêtés à Futaleufu pour manger et se reposer (sur internet) aux heures les plus chaudes puis avons repris la route et trouvé un coin bien tranquille pour camper au bord d’un lac.


Le lendemain nous avons découvert ce qui nous attendait pour les prochains jours, un ripio (piste) de qualité moyenne à mauvaise et de sacrés raidillons… mais les paysages sont aussi beau que la route n’est difficile, on s’en met plein les yeux!

A nouveau on a fait un camping sauvage agréable, au bord d’une rivière.

Le jour suivant lorsque nous sommes arrivés à Villa Santa Lucia, un cycliste chilien était entrain de se reposer devant le magasin où nous sommes allés nous ravitaillés. Il avait fait du stop et attendait que le copain avec qui il voyage (qui a préféré grimper à vélo) le rejoigne. De notre côté nous hésitions entre la possibilité d’aller au camping ou de continuer et camper dans la nature… mais après 3 nuits de camping sauvage la perspective d’une bonne douche chaude l’a emporté et puis nous pensions n’être que 4, avec les 2 autres cyclistes. Dans l’heure qui a suivi notre installation, on a eu la surprise de voir le minuscule camping se remplir de tentes. Au total nous étions finalement 11 cyclotouristes! (Heureusement nous avions déjà pris notre douche car il n’y en avait qu’une, certains devaient encore y aller lorsque nous sommes allés dormir).

11 cyclotouristes dans un minuscule camping!

De Villa Santa Lucia à La Junta nous avons encore mis 2 jours, assez similaires au précédents.

Hier il a bien douché… notre drache nationale peut aller se rhabiller à côté de ce qui nous est tombé sur la tête! Cela dit vu qu’il faisait bon ce n’était pas désagréable et ça avait même l’avantage de rendre la piste plus agréable et de nous éviter les nuages de poussières lorsque l’on croise un véhicule motorisé.

Explicite...

Ce matin on était bien crevés, ça faisait déjà 5 jours qu’on roulait, heureusement il ne nous restait plus beaucoup de kilomètres à parcourir pour arriver à La Junta où nous allons prendre un jour de repos. Nous sommes arrivés juste à temps pour aller manger au restaurant à midi.

Publicités

One Response to Premiers jours au Chili

  1. gidebo dit :

    à Biarritz, ils piquent les tubes de tomate
    à Dublin, ils piquent les clés de 15 et les amarres de bateau
    au Chili, ils piquent l’ail et le bambou
    les règles de sécurité sont parfois surprenantes 😀

    vraiment des paysages de rêve, la piste semble difficile, mais qu’est-ce que c’est beau !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :