La Junta – Puerto Cisnes: rencontres, retrouvailles, glacier…

25/01: La Junta – Puyuhuapi (46km)

26/01: Puyuhuapi – Camping sauvage (34km + balade à pied)

27/01: Camping sauvage – 5km avant Puerto Cisnes (56km)

28/01: 5km avant Puerto Cisnes – Puerto Cisnes (5km)

On ne le dit plus à chaque fois mais comme toujours il y a de nouvelles photos dans l’album (sur le Chili)

Nous avions décidé de prendre une journée de repos dans le village agréable de La Junta… et bien nous en a pris! Alors que nous étions entrain de nous reposer sous la tente nous avons entendu parler français… 2 cyclistes et un motard français étaient arrivés dans notre camping. Le motard s’appelle Gilles et est le président de l’association internationale d’apiculture. Depuis 2004, il fait un « tour du monde apicole », il voyage tout en allant voir les apiculteurs. Les cyclistes, Vincent et Sandrine, sont entrain de faire leur premier voyage à vélo. Comme nous ils souhaitent essayer de ne pas prendre l’avion. Ils sont arrivés en bateau à Buenos Aires, sont descendus jusqu’à Ushuaia et aimeraient remonter jusqu’au Canada. Leur blog: http://cyclonomades.wordpress.com. Nous avons passé pas mal de temps à discuter avec eux le soir de leur arrivée et le lendemain matin, ce fut vraiment sympa! Alors que depuis quelques jours nous étions convaincus à l’idée de ne pas aller plus loin que Puerto Natales à vélo avant de remonter, suite à nos discussions avec eux nous pensons de nouveau aller jusqu’à Ushuaia mais nous zapperions probablement tout le centre du Chili, en prenant un bus de Puerto Montt à Valparaiso.

Nous n’avons quitté La Junta que vers 11h15 en direction de Puyuhuapi, où nous sommes arrivés le soir-même alors que nous n’y croyions pas en partant. Il faut dire que le ripio était globalement meilleur que ce que nous avons connu jusqu’ici au Chili et que les pentes étaient plus douces. A Puyuhuapi nous sommes allés dans un camping dont les emplacements étaient vraiment exigues mais dont la propriétaire était vraiment très gentille! On a pu mettre nos piles à charger chez elle… et cuisiner dans sa cuisine (la proposition venait d’elle!).

A 5km de Puyuhuapi nous avons eu la bonne surprise de retrouver les Canadiens Mark et Valerie pour la 5ème et normalement dernière fois en Amérique du Sud. Nous avons papoté, enfin pris des photos ensemble et échangé nos coordonnées. Alors que nous bavardions un véhicule s’est arrêté… et la passagère nous a offert des glaces!

Peu après les avoir quitté nous avons eu la chance de pouvoir observer 3 dauphins nageant dans le canal. Nous espérons pouvoir en revoir plus tard à nouveau… et qu’ils nous feront le plaisir de faire des sauts, qu’on les voie en entier.

Dans la journée nous avons fait une halte au parc national Queulat pour aller y voir un glacier. La vue était sympa mais ça devait être plus impressionant en faisant la balade de 3,5km permettant de s’en approcher plus… ce que nous n’avons pas fait car il était déjà tard. Après la visite au glacier, nous avons encore fait quelques km puis nous nous sommes posés pour dormir en camping sauvage.

Le lendemain nous nous mettons en route vers 11h40, avec une grosse côte en perspective. L’objectif est de passer la côte, puis de redescendre jusqu’au goudron. Je suis fatiguée et pas du tout motivée en démarrant sous la pluie. La pluie a au moins le mérite de tasser la piste, ce qui fait que nous sommes plus stables et de nous permettre de croiser des véhicules sans respirer à chaque fois un bon nuage de poussière. Après quelques km un motard ralenti à notre approche puis éclate de rire… c’est Thorsten (un des autres passagers lors de notre traversée de l’Atlantique) qui, sachant qu’on était sur la carretera australe, faisait bien attention à tout les cyclistes croisés depuis quelques jours et n’espérait plus nous trouver, pensant qu’on serait déjà plus au sud. Contents de se retrouver on a fait une petite pause ensemble sous la pluie avant de continuer, lui vers le nord, nous toujours vers le sud. C’est après cette rencontre que les choses sérieuses ont commencé… plus de 500m de dénivellé en 8km… je vous laisser faire le calcul. Inutile de vous dire qu’on a mis le temps et que ça a tiré dans les guibolles! On a pas trop profité de la descente de plusieurs km qui a suivi, c’était trop sec, on a tout descendu en serrant les freins…. mais quelle joie de retrouver le goudron ensuite!

On a retrouvé le goudron à 17h, on nous avait annoncé 35km de goudron plat jusqu’à Puerto Cisnes… du coup on décide d’aller jusqu’au camping situé 5km avant, je rêve d’une douche chaude. Plate, la route le sera effectivement quasiment… par contre il n’y a que 16km de goudron, après c’est de la piste en travaux. On arrive finalement au camping vers 20h, il est mignon mais la douche ne me donnera que de l’eau froide.

On nous avait dépeint les Chiliens comme des gens gentils mais froids au premier abord, de notre côté nous apprécions cette « froideur » que nous voyons plutôt comme du respect et du savoir vivre, c’est probablement la comparaison avec les Argentins bruyants et exhubérants qui fait que certains trouvent les Chiliens froids. Et pour ce qui est de la gentillesse, il nous semble que les Chiliens sont au moins aussi gentils que leurs voisins.

En ce qui concerne notre rythme de voyage, il a bien changé maintenant qu’on ne souffre plus de la chaleur l’après-midi. Vu qu’on peut rouler à l’heure qu’on veut on se presse moins le matin, et globalement on est plus cool toute la journée. Il est plus facile aussi de trouver un endroit un peu à l’écart de la route pour planter la tente, ce qui fait qu’on fait plus volontier du camping sauvage, d’autant plus qu’on y dort mieux que dans un camping officiel, où, bien que ce soit plus calme qu’en Argentine, il y a souvent un peu de bruit. Les avantages du camping officiel sont, pour nous, la douche chaude, la possibilité de rester plusieurs nuits lorsque l’on a besoin de repos et la possibilité de recharger les piles, le pc… lorsqu’il y a des prises sur les emplacements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :