La carretera australe et ses villages

Dans nos articles on vous a surtout parlé des splendides paysages qui nous entourent et de la piste souvent mauvaise et très escarpée que l’on parcourt pour pouvoir les admirer mais qu’en est-il des villages?

La région n’a été colonisée qu’à partir du début du vingtième siècle, le Chili donnant des terres aux éleveurs afin d’occuper la région avant que l’Argentine voisine s’en empare. La création de la route australe que nous parcourons, qui commence à Puerto Montt, n’a commencé qu’en 1976, avant cela les habitants de la région n’avaient d’autre choix que de transiter par l’Argentine pour rejoindre le nord du Chili. Passer d’un village de la région à l’autre prenait énormément de temps, à pieds à travers les montagnes (ainsi, d’après ce qu’on nous a raconté, de Cerro Castillo des éleveurs prenaient 2 mois pour aller vendre des peaux de bête à la ville « voisine » de Coyhaique à 110km de là).

La route a changé la vie des habitants en donnant un grand élan au développement régional et en apportant un tourisme qui constitue une des bases de l’économie locale.

Les villages sont petits, les maisons sont faites de brics et de brocs, l’ossature est en bois recouverte d’un peu tous les matériaux qui ont pu leur tomber sous la main. Il n’y a aucune isolation thermique ou sonore. L’unique chauffage est la cuisinière à bois, cottoyant souvent une cuisinière à gaz qui semble là uniquement pour décorer. Dans l’auberge où nous sommes actuellement nous sommes au dessus de la cuisine et la cheminée métallique de la cuisinière passe au milieu de notre chambre, il y fait étouffant lorsque la propriétaire cuisine! (Alors que la nuit il fait plutôt très frais, les fenêtres n’ouvrent pas… mais une d’entre elle n’est pas couverte d’un carreau)

On voit souvent de nombreux petits « supermercado » vendant les produits de première nécessité. A Cerro Castillo les gens vont régulièrement à la seule ville de la région pour faire de très grosses courses pour tout ce qu’on ne trouve pas là.

On trouve généralement un poste de santé dans chaque village mais pas de médecin ni pharmacie. Si un médecin est nécessaire les gens sont envoyés en ville en ambulance. A La Junta j’étais à cours de compresses stériles, on m’a dit qu’on n’en vendait pas dans le village (et à priori nulle part à moins de 100 ou 200km). A Cerro Castillo c’est de la mousse à raser et du stick pour les lèvres (qui gercent bien avec le soleil aggressif et le vent) qu’on a cherché sans plus de succès.

Pour les repas, lorsque nous sommes dans des villages, souvent, on mange un « almuerzo », menu de midi composé d’une soupe, un plat avec de la viande et un dessert (toujours des fruits en boite: pêche, fraise ou abricot). En général c’est de la bonne cuisine familiale, cuisinée par la propriétaire pour sa famille et les éventuels clients de passage. Dans les villages les plus touristiques on trouve aussi des établissements ayant quelques plats à la carte.

A l’heure actuelle les habitants se mobilisent contre l’industrialisation de la région. Il y a des projets de barrage sur le Rio Baker, afin de produire de l’électricité qui serait acheminée dans le nord du pays par des lignes à haute tension (la plus longue ligne électrique au monde) traversant toute la région. La forte demande en électricité vient des besoins des mines dans le nord du pays (qui si je ne me trompe sont exploitées par de grands groupes étrangers). Il y a aussi de l’élevage industriel de saumon qui se met en place dans la région. Pour ceux qui le souhaitent je vous laisse vous renseigner, je rédige cet article « hors ligne » et préfère éviter de dire des bêtises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :