De Puerto Guadal à Cochrane : découverte du magnifique rio Baker

19/02/2012 et 20/02/2012 : Puerto Guadal
21/02/2012 Puerto Guadal – camping sauvage (31km)
22/02/2012 Camping sauvage – camping sauvage (37km)
23/02/2012 Camping sauvage – Cochrane (10km)

Nous avons décidé d’aller au camping à 2km de Puerto Guadal vu notre arrivée tardive et puis d’y aller le lendemain tôt pour avoir le temps de chercher une auberge agréable et pas trop chère pour se reposer 2 nuits. La ville (à moins que ce ne soit la propriétaire de l’auberge) nous a charmé! On a été très bien accueillis par la propriétaire très souriante et dynamique d’une petite hospedaje à peine plus chère que le camping. Très vite on est devenus ses « chicos » (gars) et le jour du départ on était ses « ninos » (enfants). On y a mangé de la bonne cuisine lorsqu’on a pris le repas qu’elle proposait et on a pu cuisiner dans sa cuisine.

Puerto Guadal

 

Lundi, on était pas plus motivés que ça pour démarrer mais on s’est dit qu’il était temps d’avancer et qu’on prendrait un jour de repos à Puerto Bertrand qui n’était qu’à 26km. Jusqu’à Puerto Bertrand nous avons eu du mal, le ripio était très mauvais et la route à nouveau très vallonée. De plus le ciel était couvert et les glaciers étaient cachés par les nuages. A nouveau on se sentait « prisonniers » de la carretera, obligers d’en baver sur un ripio pourri (on est à plusieurs jours de vélos de toutes les « issues »). Une fois arrivés à Puerto Bertrand nous découvrons un minuscule village avec de minuscules magasins, pas vraiment d’endroit où aller manger… nous regrettons de ne pas avoir fait les courses à Puerto Guadal. Des cyclistes rencontrés devant une de ces échoppes nous ayant parlé de possibilité de camping au bord de la rivière nous décidons de continuer et trouvons un endroit idyllique au bord du rio Baker, à 4km du village. Le Rio Baker, couleur turquoise, est magnifique. Nous faisons un feu et profitons pleinement de la soirée. C’est assurément le meilleur camping sauvage que nous ayons fait jusqu’ici, ça nous remotive.

une bonne étape commence toujours par un bon raidillon

très agréable ce petit feu

Le lendemain nous nous remettons en route plein d’entrain. Depuis Puerto Bertrand le ripio est à nouveau correct (il semble qu’on ait quitté la zone en travaux) et le rio est vraiment splendide. On en bave quand même un peu car il y a de sacrées côtes et à nouveau on est obligés de pousser par moments… mais on est récompensés par les paysages! En fin de journée nous prenons une piste qui descend le long du rio pour y passer la nuit, à 10km de Cochrane.

un guanaco! (cousin du lama)

Jeudi nous n’avons plus que 10km à parcourir (en poussant plusieurs fois) pour arriver à Cochrane où nous sommes en ce moment installés dans une hospedaje confortable où nous allons nous reposer quelques jours.

Publicités

7 Responses to De Puerto Guadal à Cochrane : découverte du magnifique rio Baker

  1. mark dit :

    Bonjour

    Bravo pour ce voyage qui fait rêver. Je vous suis régulièrement…

    Je voulais savoir si vous êtes satisfaits de vos vélos et options, avec la suspension avant et pas de frein à disque à l’avant. C’est un modèle que j’envisage d’acheter dans les semaines qui viennent pour un voyage également.
    Merci

    • Ange dit :

      Bonjour Mark,

      Concernant les vélos il faut voir quel type de voyage tu envisages. Pour du tout goudronné on ne reprendrait des vélos suspendus, on perd énormément d’efficacité mais c’est clair que c’est le top du confort sur la piste. En ce qui concerne les freins on a mis des freins à disque à l’avant avant le départ, on n’était pas content du freinage des vbrake tektro.

      Sinon les vélos sont costauds, je pense que ce n’est pas demain la veille qu’on a des soucis de porte-bagage.

      Si c’est pour de la piste et que la longueur de tes jambes le permet regarde plutôt du côté des vélos avec 2 grandes roues, la petite à tendance à chasser dans le sable ou les graviers.

      Bons préparatifs!

      • mark dit :

        Merci
        Je suis pas très grand (1,68m), donc une roue 20″ à l’avant est indispensable (c’est ce que j’ai actuellement). Je pensais prendre la suspension uniquement à l’arrière. Le circuit que je vais faire sera probablement à 85% sur route goudronnée. (France – Arménie)

        Bon courage pour la suite de votre voyage et profitez-en au max ! régalez-vous !

        http://www.aventure-en-solidaire.net

  2. papounet dit :

    et le soir dans nos montagnes
    tous autour d’un feu de bois
    et le vent qui vient d’espagne
    chante avec nous cet air joyeux etc,etc…
    C’est trés beau!

  3. DIane dit :

    C’est vraiment magnifiques ces beaux paysages!Quel chance 🙂

  4. Parrain et Tantine dit :

    Magnifique ! De très belles photos, de beaux carnets de bourlingueurs ; Allez courage pour les côtes 🙂 !

  5. Aurélie D dit :

    Ok les conditions de voyage ne sont pas toujours optimales mais je suis à deux doigts de plier bagage et de vous rejoindre 😛 Quels paysage magnifique 🙂 de ma fenêtre de kot c’est pas tout à fait pareil –‘ En espérant que les paysages vous remotivent encore (mais comment pourrait-il en être autrement ? :p) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :