« Coincés » à Cochrane

Cette nuit sera la septième que nous passerons à Cochrane alors que n’avions prévu d’y dormir que trois ou quatre nuits

Que se passe-t-il donc ?  Tout d’abord nous ne sommes pas très motivés par la suite de la carretera australe, du moins avec la météo actuelle. Lorsqu’il pleut et que tout est couvert on ne profite pas des paysages qui deviennent splendides lorsqu’il fait beau… et puis quoi de plus désagréable que de rouler pendant des jours sous la pluie, dans le froid et sur de la piste pourrie et vallonnée quand on n’a pas de beaux paysages en récompense? (Bon j’exagère probablement un peu… mais c’est un peu notre état d’esprit de ces jours-ci). On estime, vu notre rythme et les infos que l’on a sur la route à 7  jours le temps qu’il nous faudrait pour arriver au bout de la carretera.

Quand on ne veut pas faire un bout  de trajet en vélo, en général on pense au bus, voire à faire du stop… mais là c’est tout bonnement impossible, il n’y a pas de carburant. Aujourd’hui premier jour de beau temps (dont nous avons bien profité), depuis une semaine on a finalement décidé de rester car des négociations devaient avoir lieu entre les manifestants et le gouvernement et qu’en cas de débloquement le carburant arriverait vite et on pourrait prendre un bus (un camion acheminant du carburant a été bloqué à seulement 7km d’ici). D’après les infos que j’ai trouvé sur internet, les négociations ne se passent pas au mieux et on ne peut espérer de changement d’ici demain. Voir ici pour ceux qui comprennent l’espagnol: http://aquiaysen.cl

Il nous faudra donc nous décider à partir… en espérant qu’il reste encore un peu de carburant à Villa O’Higgins pour le bateau permettant de traverser vers l’Argentine (et que Rémy aie bien compris ce matin quand il a compris que le bateau à Puerto Yungay avait du carburant pour jusqu’au 13 (trece), alors que j’avais compris jusqu’au 3 (tres)). Si on doit attendre à Villa O’Higgins on sera dans un confort équivalent à celui qu’on a ici par contre à Puerto Yungay, à priori, il n’y a pas d’hébergement ni internet (mais bien de quoi se ravitailler en nourriture).

Publicités

3 Responses to « Coincés » à Cochrane

  1. Velosteph dit :

    Salut Ange et Rémi
    En prems, ben, vu d’ici la pénurie de carburant, les émeutes, etc c’est ache de surprenant. Puis ben, vous au moins même si la route est pas au top, vous avez votre moyen de déplacement avec vous, cela vous rend bien plus mobiles que personne, alors, go??? Non? Et bon j’ai pas pris le temps de regarder les cartes, mais même si le bateau ne navigue pas, à vélo, est-ce que c’est vraiment pas possible??? En tout cas, bonne chance, et merci de nous tenir au courant comme ca!!!

    • Ange dit :

      La dernière route permettant de rejoindre l’Argentine se trouve un peu au nord de Cochrane. Le passage que nous souhaitons prendre n’est possible qu’avec des vélos (ou à pied), d’abord une traversée en bateau puis 15km de piste où il est possible de rouler la plupart du temps puis 7km de chemins de rando où il faut faire des portages du vélo et d’autres où le chemin est trop étroit pour le vélo + sacoches mais on peut payer pour faire transporter les sacoches sur un cheval.

      Go… sans doute que oui… mais c’est jamais gai de partir en se disant qu’on risque d’avoir droit à une semaine de pluie sur le vélo.

  2. Velosteph dit :

    Ajh j’oubliais, c’est un peu un truc de vieux sans doute, mais chaque fois que je vois Cochrane, je pense à un truc et ca ma fait plaisir, marrer, etc…. Alors, roulez, jeunesse !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :