Les merveilles du Sud Lipez

Plus de photos dans l’album Bolivie

Durant 4 jours nous avons parcouru en 4*4, le Sud-Ouest de la Bolivie. Il y fait un froid glacial, les pistes sont parfois dans un état déplorable, les villages sont rares… mais quels paysages somptueux! En seulement quelques jours on voit plein de raretés et merveilles de la nature: lac rouge, lac vert, geysers, boue en ébullition, eau chaude propice à la baignade à une altitude de 4400m, immense désert de sel avec en son milieu une île couverte de cactus…

Inutile de vous dire qu’on s’en est mis plein les yeux!

On a passé ces 4 jours à 6: Christian (Australien), Audrey (Belge), Jorge (notre chauffeur/guide), Amelia (notre cuisinière) et nous. On était content, on est tombé sur un chouette groupe, une cuisinière qui nous a fait de délicieux petits plats et un chauffeur sérieux… mais qui a dû être pilote de rallye dans une vie antérieure, il semblait ne pas supporter d’avoir un autre véhicule devant… L’avantage c’est qu’on arrivait souvent les premiers sur les sites qu’on avait donc pour nous tous seuls.

Le premier jour on a fait énormément de route, autour de nous des roches rouges, des canyons, des montagnes et quelques lacs. C’était très beau mais un peu long. A midi on a mangé dans le village de San Pablo de Lipez. C’est la capitale de la région du Lipez… mais le village ne compte que 220 habitants. Comme dans la plupart des villages de la région, ils vivent de l’élevage des lamas, dont la viande séchée est massivement exportée aux Etats-Unis. Ils sont de plus en plus nombreux à quitter la région et ses conditions de vie très difficiles (altitude, froid, isolement…) afin d’aller s’établir ailleurs en Bolivie, en Argentine ou au Chili. On est passé par un autre minuscule village dans lequel vivent seulement 3 familles!

Quand on arrive au logement on est agréablement surpris, c’est élémentaire… mais on s’attendait à encore plus rustique (il y a l’éclairage alors qu’on nous avait dit pas d’électricité) et pour ce premier soir on obtient de pouvoir manger dans la cuisine qui est un peu chauffée au lieu de manger dans le froid devant la chambre.

Le deuxième jour est celui qu’on a préféré. Après être passés voir un lac « classique » gelé et plein de flamants roses on a pu se baigner dans un bassin d’eau bien chaude à 4400m d’altitude, quel bonheur de se baigner dans ce paysage… et quel bonheur cette chaleur après un début de matinée glacial.

On s’est ensuite dirigés vers la Laguna Verde… mais quelle ne fut pas notre déception en arrivant… elle n’avait pas sa jolie teinte verte! On se console en voyant le volcan Licancabur s’y refléter mais le guide nous annonce qu’on va manger là et qu’avec un peu de chance on la verra changer de couleur (pour qu’elle prenne sa couleur verte, il est nécessaire que le vent se lève et souffle bien). On mange un délicieux repas préparé par Amelia le matin même (délicieuse salade de pomme de terre et viande hachée!) et dès qu’on a fini le vent se lève et on voit le lac changer de couleur!

On enchaine ensuite avec des geysers situés à 5000m d’altitude. Il y a de grandes colonnes de fumées (fortement souffrées… bonjour les odeurs) et des cratères contenant de la boue bouillonnante,  des tâches de souffre ajoutent au sur-réalisme du paysage.


Le paysage suivant est tout aussi sur-réaliste… la Laguna Colorada est rouge ou orange selon d’où on la regarde. Et pour rajouter à la beauté du lieu des ilots d’un blanc impeccable y sont parsemés et des tas de flamants roses se nourrissent dans ses eaux qui doivent leur couleur à une algue… qui est aussi celle qui donne la couleur aux flamants roses. C’est à regret que nous quittons ce lieu superbe, on ne s’en lassait pas!

Le 2ème soir est glacial, malgré la superposition de nombreux vêtements, on grelotte au début du repas… avant que le propriétaire ne vienne nous allumer un petit feu qui nous permet de manger dans de meilleurs conditions. Une fois le repas avalé on file dans nos duvets!

Le troisième jour nous nous arrêtons auprès de trois lacs à priori classiques… sauf que le deuxième contient une quantité incroyable de flamants roses que nous pouvons approcher de très près (nous ne nous lassons pas de les observer) et dans le troisième se reflètent parfaitement les montagnes environnantes!

Nous allons aussi voir l’arbol de piedra (arbre de pierre), une formation géologique particulière, sculptée par le vent. L’étape suivante nous amène dans un autre « champ » de formations rocheuses, où l’on s’amuse à grimper. De là on voit le volcan Ollague et de petites fumerolles qui s’en échappent. ça fait 20 ans qu’il fume et qu’une éruption est attendue.

La dernière étape de la journée est un cimetière de la civilisation Lipez. Ils plaçaient leurs morts momifiés en position foetale ainsi que tous leurs objets personnels à l’intérieur de formations naturelles. On peut encore voir certains squelettes bien conservés à l’intérieur des tombes.

Pour notre dernière nuit du tour, nous logeons dans un hôtel construit en sel, non loin du salar d’Uyuni. On est descendu en altitude (3600m au lieu de 4250 pour les deux premières nuits), il fait moins froid… et il y a des douches chaudes, le grand luxe! On a même droit à une bouteille de vin pour accompagner les délicieuses lasagnes préparées par Amelia… mais il est infect.

Le quatrième et dernier jour est entièrement consacré au salar d’Uyuni, cette gigantesque étendue de sel. On se lève très tôt pour aller assister au lever du soleil sur le salar. C’est très joli… mais on ne reste pas longtemps hors du 4*4, il fait un froid glacial! On se rend ensuite sur l’ile Incahuasi, au milieu du salar. Cette île est couverte de cactus dont certains ont plus de 1000 ans… ils sont plus vieux que les incas! (Ils ne grandissent que d’1 cm par an!) Depuis l’île on a de superbes vues sur l’étendue du salar.

Après la visite de l’île on roule pendant 40 minutes sur cette étendue de sel, c’est étrange toujours ce blanc à perte de vue, par moment on se croirait sur de la neige. Ensuite on s’amuse pendant plus d’une heure à faire des photos comiques en profitant du fond blanc à perte de vue. On ne voit pas le temps passer mais l’heure tourne pourtant et il faut se remettre en route. On passe par le village de Colchani, dont les gens exploitent le salar à petite échelle… et vendent plein de souvenirs pour les touristes, on y mange… et puis il est déjà temps de rentrer à Uyuni où se termine notre tour.

Sylvia, la propriétaire de Grano de Oro, l’agence par laquelle on est passés nous avait proposé d’envoyer nos vélos ainsi que quelques affaires de Tupiza à Uyuni, chez un ami à elle. On voulait l’aider à les emballer mais elle a dit qu’il n’y avait pas de soucis, qu’elle devait aller chercher les cartons et allait le faire… on lui a fait confiance et on ne le regrette pas! Jorge nous a déposé là où nous attendaient nos vélos… parfaitement emballés! On n’aurait pas fait mieux. (Et elle nous a fait tout ça gratuitement, on a juste remboursé ce qui avait été payé à la compagnie de bus qui s’est chargé de l’acheminement). Bref on ne peut que vous recommander cette agence sérieuse, on est enchanté du tour, du professionnalisme du guide (il parait que certains picolent ou conduisent mal), de la gentillesse de Sylvia, des bons petits plats qui nous ont été servis…

Publicités

3 Responses to Les merveilles du Sud Lipez

  1. gidebo dit :

    quel dépaysement !!! et mention spéciale à la bière la plus haute du continent…
    (vous vous etes bien lachés sur les photos…j’en connais qui ont abusé de mélanges bière feuilles de coca :D)

  2. Bernard et Gisèle dit :

    Super! On a hâte d’y être; c’est un des endroits dont on rêve depuis longtemps.
    Merci pour l’indication de l’agence: nous suivrons vos conseils !
    Et maintenant, où allez-vous ? Potosi, Sucre ?
    Quelque soit votre route, bon courage ( nous savons que vous en avez ) et …suerte!

    • Ange dit :

      Merci! C’est sûr que le Sud Lipez c’est un temps fort du voyage pour beaucoup de monde, nous aussi on en rêvait depuis longtemps!

      Là on est à Potosi depuis une petite semaine et on devrait repartir (à vélo cette fois) vers Sucre bientôt (faux-départ ce matin pour cause de mini touristas, on s’essaie à la nourriture des marchés)

      Vous revenez quand en Amérique du Sud? J’imagine qu’on pourra peut-être se croiser au Pérou ou en Équateur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :