Encore des singes, un peu de vélo et beaucoup de bons ptis plats

Dernier pti tours chez les singes

Il était prévu qu’on quitte Samaipata le 20 juin… mais la pluie et le fait que le linge donné à laver la veille n’était pas sec nous ont décidés à repousser notre départ d’un jour… pour mon plus grand bonheur car on a profité de cette journée supplémentaire à Samaipata pour retourner voir nos copains les singes!

On a rencontré des francophones ayant été volontaires au refuge et on peut maintenant vous donner les noms des espèces animales, les noms en espagnol n’ayant rien à voir. Les animaux rayés roux et noir avec une longue queue et un long museau sont des coatis. Les singes très affectueux sont des singes hurleurs, ils crient (parait-il) deux fois par jour. Les plus nombreux (dont certains sont en cage) sont des capucins. Le grand singe noir aux longs membres est un singe araigné et les petits jaunes sont des singes écureuils.
On a pu cette fois observer les singes écureuils qu’on n’avait qu’aperçu de loin la première fois… par contre faut pas les toucher ceux-là. Rémy a tenté mais le cri perçant poussé par l’animal l’a fait reculer immédiatement. Ces singes ont pourtant l’apparence d’adorable peluche mais il parait que, malgré leur petite taille, quand ils mangent, les capucins bien plus grands et plus nombreux n’approchent pas.

On a aussi fait connaissance avec Simon, le singe araignée. La première fois on l’avait seulement vu de loin faire le sot dans les arbres. Il a 3 ans et aime s’amuser, il nous a fait beaucoup rire… mais il faisait froid ce jour là alors il venait aussi chercher à se blottir au chaud contre quelqu’un. Au départ il était sur les genous de la propriétaire… mais l’a mordue un peu du coup elle l’a mis à terre… et comme un enfant qui vient d’être puni il est venu grimper sur mes genous avec une tête de malheureux, il est très expressif!

Un pti tour à vélo!

Le 21, premier jour de l’hiver, il fait enfin un peu meilleur, on en profite pour partir. Notre objectif est d’arriver à Santa Cruz le soir-même, à 121km de là. On prévoit de prendre un micro à mi-chemin si on n’avance pas assez vite.
La route est vraiment agréable, peu de circulation, une végétation abondante, beaucoup de descentes pas trop pentues. Les quelques côtes et des passages bien boueux font cependant chuter trop notre moyenne et il est passé 13h30 lorsqu’on arrive à La Angostura qui se trouve à mi-chemin. Il nous reste 60km dont minimum 10 en ville et la nuit tombe vers 18h, mission impossible donc à vélo, on prends un micro. On met les vélos sur le toit et c’est parti, à 16h on est à Santa Cruz!

Vu qu’on ne roulera plus en juin, je pense qu’on détiendra le record du moins de kilomètres effectués en un mois par des « cyclo-voyageurs »: 60km 🙂

Abandon des vélos

Santa Cruz, bien qu’agréable, n’est pas une ville très intéressante à visiter (contrairement à sa région) et tout y est plus cher. Vu nos projets, nous sommes bien obligés d’y rester le temps de trouver un endroit où laisser nos vélos pour 2-3 semaines et de s’acheter 2 sacs à dos…

Nous profitons toutefois de son côté cosmopolite pour à nouveau très bien manger… Au menu de la tartiflette (avec du reblochon importé de France, ici les fromage n’ont qu’un petit goût salé), de la choucroute, des saucisses et du jambonneau (dans un restaurant tenus par des Allemands)… et pour finir des sushis dans un resto où la plupart des clients sont des japonnais! Tout ça nous a vraiment fait bien plaisir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :