Vélos couchés à vendre à La Paz ou au Pérou

Oui, vous avez bien lu, nous souhaitons vendre (ou renvoyer) nos vélos. Ces derniers temps je suis souvent fatiguée et j’ai des crampes d’intestins régulièrement. C’est probablement des séquelles de la giardiase que j’ai eu il y a 2 semaines. Il doit falloir du temps pour que le système digestif récupère complètement. Du coup, il nous semble plus simple et plus agréable de continuer sac au dos.

Ce n’est pas une décision facile à prendre, d’autant plus qu’à La Paz on cottoie de nombreux voyageurs à vélo grâce à la casa de ciclistas mais on profitera surement mieux de la suite comme ça, d’autant plus que la partie qui nous attendais n’allais pas être facile du tout!

On a d’ailleurs rencontré aujourd’hui un couple venant du Pérou et la fille abandonne le vélo ici. Et il semble que ce ne soit pas la seule cycliste a en avoir un peu marre du vélo.

Donc si vous connaissez des gens qui seraient intéressés pour démarrer un voyage à vélo couché en Amérique du Sud prochainement et qui n’ont pas encore leurs monture, n’hésitez pas à nous contacter!

 

 

Publicités

7 Responses to Vélos couchés à vendre à La Paz ou au Pérou

  1. gidebo dit :

    arf, c’est moche ca 😦
    et si vous restez sur place encore quelques jours/semaines, ca pourrait pas régler le problème ?

  2. remy dit :

    En fait, on a pas vraiment fait du vélo depuis notre entrée en Bolivie il y a 3 mois, et malgré ça, Angélique a enchaîné les problèmes digestifs, ce qui la fatigue pas mal à chaque fois. On a croisé beaucoup de cyclistes en Bolivie, et pratiquement tous ont été bien malades dans ce pays.

    En plus, on ne peut rester que 90 jours en Bolivie et ça fait déjà 88 jours qu’on y est 🙂 On peut dépasser un peu, mais faut pas trop abuser non plus, sinon les douaniers ne sont pas contents. Et puis ça fait un mois qu’on est à La Paz (même si on est parti 10 jours en Amazonie), on en a un peu marre de rester au même endroit 😛

    Au départ, on pensait se trimbaler les vélos dans les bus un peu au Pérou, le temps que ça aille mieux, mais le Pérou et l’Equateur c’est bien dur à vélo et Angélique ne se sent pas l’énergie d’affronter les cols de 40 km qui s’enchaînent 😛

    C’est avec grand regret qu’on arrête de rouler à vélo, mais on se dit qu’on aura pas souvent l’occasion de venir aussi longtemps en Amérique du Sud et donc autant choisir la façon de voyager qui nous permettra d’en profiter le plus.

    Finalement, je crois que l’Amérique du sud à vélo, qui plus est avec nos chars d’assaut, c’est quand même pour des cyclistes bien costauds 😛

  3. gidebo dit :

    ouaip je comprends…même si c’est douloureux de laisser vos compagnons de route (les pauvres), dites vous c’est un nouveau voyage qui débute, avec une nouvelle manière de l’appréhender et de le vivre 🙂

  4. Parrain et Tantine dit :

    Bon courage ! Bon rétablissement Angélique, et bon voyage à tous deux ! Nos pensées vous accompagnent et nous suivons toujours vos aventures avec intérêt 🙂

  5. Zwoofff dit :

    Je rentre de vacances et merdum… que lis je…
    Décidément pas de bol pour la fin de votre voyage. Saleté de bestiole à gastro-entérologique. :malade:
    JE te souhaite de guérir au plus vite car trainer cette saleté ne doit pas être bon, ni pour l’organisme ni pour le morale.
    Bon rétablissement.

  6. JoCo dit :

    Idem, je suivais avec plaisir vos pérégrinations et suis très déçu pour vous de cette interruption.
    Mais il est vrai qu’on sait quand on part mais pas quand on revient, ça peut être plus tôt que prévu… ou se passer différemment de ce qu’on envisageait.
    Néanmoins, ce que vous avez vécu est inoubliable !
    Bonne chance pour la suite, que je vous souhaite fort intéressante aussi.
    Accessoirement, ça me fait un peu baliser: Nous avons prévu à peu près le même périple en 2014.

  7. Bonjour à tous les deux! On vous ecrit d’Equateur ou on est arrivés il y a un peu plus de 2 semaines. On est desolés de voir que vous abandonnez vos vélos, on espérait bien vous croiser prochainement… De notre coté tout va bien pour le moment, on roule sur la Panamericaine et nous sommes en ce moment a Cuenca. Les cols ne sont pas faciles certes, mais c’est goudronné et les pentes rarement supérieures à 5-6 %. On a aussi lu vos impressions sur le Perou, on espere comme vous que les montagnes du Nord seront plus accueillantes… Bon courage en attendant, et à bientôt peut être!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :